Saint-Antoine-l’Abbaye (Isère), l’un des Plus Beaux Villages de France
arrowdropmenucross
Partager

Aux confins de l’Isère et de la Drôme, aux portes du Vercors, Saint-Antoine-l’Abbaye anime son riche patrimoine médiéval et religieux par une vie économique et culturelle intense.

Une abbaye aux portes du Vercors

Au cœur d’un paysage vallonné qui s’étend jusqu’au massif du Vercors, l’imposante abbaye de Saint-Antoine veille toujours sur le village auquel elle a donné son nom. L’histoire commence en 1070, lorsque les reliques de saint Antoine l’Egyptien sont ramenées de Constantinople par Geilin, seigneur local, et déposées au village de La Motte aux Bois qui devient alors Saint-Antoine. En 1088, sous la surveillance des bénédictins, débute alors la fondation d’une église destinée à abriter les précieuses reliques auxquelles on attribue la vertu de soigner le "mal des ardents", un empoisonnement du sang provoquant état convulsif ou gangrène. Pour soigner les malades, une Maison de l’Aumône est également construite par des frères et sœurs hospitaliers. Leur rôle croissant au fil des siècles suscitera nombre de conflits avec les bénédictins qui seront définitivement congédiés en 1297. La Maison de l’Aumône est alors élevée au rang d’abbaye, tandis que les hospitaliers deviennent chanoines réguliers de l’ordre de saint Antoine. Les pèlerins affluent en nombre et l’Ordre est à son apogée aux XIVe et XVe siècles. Des travaux sont entrepris pour agrandir l’abbaye le long de laquelle se développe un village de notables que l’on protège de remparts. Les travaux de reconstruction engagés sur l’abbaye au XVIIème siècle, à l’issue des Guerres de Religion, permettent aujourd’hui au visiteur de découvrir l’une des plus remarquables réalisations gothiques de la région.

Saint-Antoine-l’Abbaye, cité médiévale et culturelle

Si l’ensemble abbatial constitue le fleuron du patrimoine architectural de Saint-Antoine, il ne doit pas occulter pour autant la beauté intrinsèque de la cité médiévale et l’intérêt de ses différents "quartiers". Ainsi, le haut du bourg où se trouve l’abbatiale se distingue par ses demeures élégantes en pierre de molasse, aux façades percées de fenêtres à meneaux qui s’égrènent le long de la Grand Rue où cohabitaient autrefois nobles et bourgeois de l’industrie textile. En empruntant des « goulets », ruelles étroites à demi-couverte et pavées de galets, on accède à la Rue basse et aux placettes du cœur économique du village avec ses anciennes échoppes à colombages et sa halle médiévale. Un peu à l’écart, tout en bas du village, le faubourg est un ensemble de maisons simples de torchis ou de galets qui formaient jadis la basse cour d’un ancien château aujourd’hui disparu. Très attaché à ses origines historiques comme en témoigne le succès de sa fête médiévale organisée chaque année en août, Saint-Antoine-l’Abbaye a su développer une offre culturelle variée, ancrée à la fois dans la modernité et dans son terroir. De la fête de la truffe au festival de chansons « Pig’halles » en passant par la foire aux antiquaires ou le festival « Textes en l’air » consacré au théâtre contemporain, les plaisirs varient selon les goûts et les saisons ! Une vocation culturelle qui passe également par la présence d’artistes et artisans d’art, visiblement inspirés par l’esprit des lieux…

Le bouche à oreille

Chaque année, en août, Saint-Antoine-l’Abbaye organise sa fête médiévale “ Saint-Antoine au Moyen Âge”, un grand rendez-vous du genre auquel participent pas moins de 200 artistes et médiévistes et 500 personnes costumées. Associé à la manifestation, le Musée Départemental propose à cette occasion un grand “chantier des bâtisseurs” qui initie les visiteurs aux techniques du vitrail, de l’ornement ou de la taille de pierre. De l’époque médiévale à nos jours, les savoir-faire traversent les siècles pour susciter - qui sait ? - de futures vocations !

Durant votre séjour à Saint-Antoine-l’Abbaye

Votre visite de Saint-Antoine débutera assurément par la visite de l’église abbatiale. Le portail magnifiquement sculpté de l’édifice est à l’image des richesses que l’on découvre à l’intérieur, parmi lesquelles des fresques médiévales, des boiseries, des tapisseries d’Aubusson, ou encore un orgue du XVIIe siècle. L’édifice protège également un Trésor constitué de vêtements liturgiques, d’ornements précieux, de pièces d’orfèvrerie, de l’un des plus grands reliquaires de France et d’un très beau christ en ivoire du début du XVIIe siècle. Dans l’ancien noviciat a été installé le Musée départemental qui propose des expositions permanentes (notamment sur les Hospitaliers de Saint-Antoine) et des expositions temporaires. Le jardin médiéval de l’abbaye complètera également la visite de l’ensemble du site. Une boucle de 2h permettra aux amoureux de marche et de nature de profiter des paysages alentours et de la vue sur le village. Sur le parcours vous pourrez faire une pause ludique en famille au parc de loisirs « Miripili, l’île aux Pirates ». Dans un rayon de 30 km autour de Saint-Antoine-l’Abbaye, les sites d’intérêts ne manquent pas : Saint-Marcellin et son célèbre fromage (13 km), Pont-en-Royans et ses maisons suspendues (22 km), Romans et son Musée de la Chaussure (22 km), le Parc naturel régional du Vercorset ses nombreuses activités de pleine nature (23 km), la Grotte de Choranche (26 km) ou encore le Palais idéal du facteur Cheval à Hauterives (30 km).

Sites & activités : Les incontournables à Saint-Antoine-l'Abbaye

Se repérer à Saint-Antoine-l'Abbaye

Cliquez pour charger la carte

Réserver votre séjour à Saint-Antoine-l'Abbaye

Office de Tourisme Saint-Marcellin Vercors Isère
Bureau d'information touristique de Saint-Antoine-l'Abbaye

Place Ferdinand Gilibert

38160 SAINT-ANTOINE-L'ABBAYE

Itinéraire
La boutique des plus beaux villages de France

Boutique

Préparez votre séjour avec la carte routière et le guide de voyage des Plus Beaux Villages de France ! Éditions disponibles dans notre boutique…

Visitez notre boutique