Découvrez Saint-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne) un des Plus Beaux Villages de France
arrowdropmenucross

A une trentaine de kilomètres de Luchon, Saint-Bertrand-de-Comminges est une ancienne cité romaine devenue haut lieu de pèlerinage sur le chemin vers Compostelle.

De Lugdunum à Saint-Bertrand-de-Comminges

Saint-Bertrand-de-Comminges - ou plutôt « Lugdunum » -, est née en 72 avant l’ère chrétienne dans la plaine de Valcabrère qui accueillit en son temps les légionnaires de Pompée. La florissante cité romaine se développe encore au Vème siècle autour d’une basilique paléochrétienne. Des remparts sont alors construits au sommet du site et la population se répartit entre la ville basse et la ville haute. Aujourd’hui, le village a non seulement conservé cette double structure mais aussi de nombreux vestiges du site antique de Lugdunum : thermes du nord, forum, théâtre, grand marché couvert, camp militaire… La construction de la cathédrale est entreprise à la fin du Xème siècle, à l’initiative de l’évêque Bertrand de l’Isle qui meurt en 1123. La cité épiscopale, prenant le nom de son évêque canonisé en 1222, devient Saint-Bertrand-de-Comminges et attire les premiers pèlerins. Le village devient un haut lieu de pèlerinage sous l’impulsion de l’évêque Bertrand de Got, futur pape Clément V, qui décide de transformer la cathédrale et d’y installer les reliques de son prédécesseur dans un reliquaire bien en vue afin de faciliter la vénération des fidèles. L’établissement, au XVIème siècle, de la confrérie de Saint-Bertrand au sein de la cathédrale, assure le rayonnement de la cité épiscopale jusqu’à la suppression du diocèse de Comminges en 1793.

Au pied des Pyrénées, une étape du pèlerinage vers Compostelle

Depuis son classement parmi Les Plus Beaux Villages de France (1982) et l’inscription, par l’UNESCO, d’une grande partie de son patrimoine religieux au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle (1998), Saint-Bertrand-de-Comminges a retrouvé un second souffle. Touristes et pèlerins viennent en nombre chaque année et se croisent dans la ville haute. Cernée de remparts et percée de trois portes, elle rappelle, par ses constructions médiévales, ses nobles demeures et ses maisons à colombages des XVIIème et XVIIIème siècles, quelle cité prospère elle fut jusqu’à la Révolution. Joyau de l’art romano-gothique, l’imposante cathédrale Sainte-Marie de Saint-Bertrand-de-de-Comminges est bien sûr le point fort de la visite. On y admire notamment le chœur avec ses 66 stalles sculptées dans le chêne ou l’exceptionnel orgue d’angle qui attire chaque été les meilleurs organistes du monde lors du Festival du Comminges. Sur le parvis de la cathédrale, un ancien couvent abrite « Les Olivétains », centre culturel et touristique départemental. A 2 km en contrebas, la basilique Saint-Just-de-Valcabrère (XIIème siècle), en partie constituée des vestiges de la ville antique, offre un magnifique point de vue sur la cathédrale, le village et les Pyrénées en arrière-plan … A juste titre, l’ensemble du site Saint-Bertrand-de-Comminges Valcabrère compte parmi les Grands Sites d’Occitanie.

Informations pratiques

Bureau d'information touristique Les Olivétains

Parvis de la Cathédrale

31510 SAINT-BERTRAND-DE-COMMINGES

Bureau d'information touristique

Thèmes

  • Chemins de Saint-Jacques
  • Édifices et ensembles religieux remarquables

Le bouche à oreille

La cathédrale de Saint-Bertrand-de-Comminges dispose probablement de l’un des plus beaux orgues classiques d’Europe. Commandé par Jean de MAULEON, évêque du Comminges, il fut réalisé après l’achèvement des stalles du chœur en 1551 et serait l’œuvre de Nicolas BACHELIER, architecte et sculpteur français (1487 – 1556). Classé Monument Historique depuis 1840 il constitue un exemple rare d’orgue de tribune dont le buffet culminant à près de 16 mètres, épouse l’angle du mur sur lequel il s’appuie.

Les incontournables

Les Olivétains
Les Olivétains
Cathédrale Sainte-Marie
Cathédrale Sainte-Marie

Durant votre séjour à Saint-Bertrand-de-Comminges

Outre la cathédrale Sainte-Marie, le centre culturel et touristique « Les Olivétains » fait également partie des incontournables de la visite lors de votre séjour à Saint-Bertrand-de-Comminges. On y trouve un espace dédié à l’information des visiteurs, une librairie culturelle où l’on peut notamment se procurer la discographie complète du Festival du Comminges, le Musée Archéologique départemental et une salle d’expositions d’art contemporain. Les passionnés de la période médiévale se rendront au Musée du Blason et des Ordres de Chevalerie. Installé dans une magnifique demeure Renaissance, il rassemble plus de 200 blasons et retrace la saga des ordres de chevalerie. Aux côtés des hôtels et des restaurants, quelques artisans et producteurs animent également la ville haute. Pour une découverte originale du village et de ses différents points d’attraction, Les Olivétains proposent (en groupes) une visite en VTT à assistance électrique. Pour un circuit plutôt « campagne », le parcours cyclable de la Garonne permet de relier Saint-Gaudens à Saint-Bertrand-de-Comminges. Au départ du village, les randonneurs pourront emprunter les anciennes voies de pèlerinage vers Compostelle : la voie des Piémonts (GR78) ou la Via Garona (GR653). En famille, un itinéraire de 10 km vous mènera jusqu’au gouffre de Lespugues d’où vous profiterez d’un panorama exceptionnel sur Saint-Bertrand-de-Comminges et la vallée de la Garonne. Enfin, notez que les grottes préhistoriques de Garjas ne sont qu’à 8 kilomètres et que vous pourrez vous détendre dans la station thermale de Luchon après 35 minutes de route.

A voir, à faire aux alentours de : Saint-Bertrand-de-Comminges

Carte des activités aux alentours
Cliquez pour charger la carte